Exemple de droit criminel

Development anno nu.

Exemple de droit criminel

Tous les crimes ne requièrent pas une intention particulière, et le seuil de culpabilité exigé peut être réduit ou rétrodiffusé. Néanmoins, voici quelques-uns des aspects les plus typiques du droit pénal. Habituellement, pour être classé comme un crime, l` «acte de faire quelque chose de criminel» (actus reus) doit, à certaines exceptions près, être accompagné de «l`intention de faire quelque chose de criminel» (mens rea). Inversement, au moins sous les crimes U. Inchoate comprennent l`aide et l`encouragement, la tentative et la conspiration. En effet, dans les cas où il n`existe pas de consensus clair sur une norme donnée, la rédaction du droit pénal par le groupe au pouvoir d`interdire le comportement d`un autre groupe peut sembler à certains observateurs une limitation inappropriée de la liberté du deuxième groupe, et les membres ordinaires de la société ont moins de respect pour la loi ou les lois en général-si les autorités effectivement appliquer la loi contestée ou non. On peut considérer la criminalisation comme une procédure déployée par la société comme un dispositif préventif de réduction des méfaits, en utilisant la menace de la punition comme un moyen de dissuasion à quiconque propose de s`engager dans le comportement causant des dommages. Les premières civilisations n`ont généralement pas fait de distinction entre le droit civil et le droit pénal. Les victimes des escroqueries les plus coûteuses comprennent les banques, les maisons de courtage, les compagnies d`assurance et d`autres grandes institutions financières. Les violations du droit privé (délits et manquements au contrat) ne sont pas automatiquement sanctionnées par l`État, mais peuvent être appliquées par la procédure civile. La propriété est souvent protégée par le droit pénal. Le célèbre avocat de Leopold et Loeb, Thomas Darrow, a plaidé les garçons coupables, puis une audition d`un mois s`est ensuivit sur la question de savoir s`ils devaient faire face à la peine de mort.

Une personne ou une entité jugée juridiquement responsable dans un procès civil peut être condamnée à payer de l`argent, renoncer à des biens, ou exécuter certaines obligations contractuelles, mais ne sont pas passibles d`une peine d`emprisonnement. Dans les affaires pénales, par exemple, seul le gouvernement fédéral ou l`État (l`accusation) peut intenter une affaire; les cas sont presque toujours décidés par un jury; la punition pour des accusations graves (délits) consiste souvent en une peine d`emprisonnement, mais peut aussi inclure une amende versée au gouvernement; pour obtenir la condamnation, la poursuite doit établir la culpabilité du défendeur «hors de tout doute raisonnable»; et les défendeurs sont protégés contre les agissements de la police ou des procureurs qui violent leurs droits constitutionnels, y compris le droit contre les perquisitions et saisies déraisonnables (quatrième amendement) et le droit contre l`auto-incrimination forcée (cinquième Amendement).